Des Sociétés de Secours mutuel à la Sécurité Social, découvrez l’histoire de la sécu

Des Sociétés de Secours mutuel à la Sécurité Social, découvrez l’histoire de la sécu

Des Sociétés de Secours mutuel à la Sécurité Social, découvrez l’histoire de la sécu

Ce qui fait la force de la France, c’est la sécurité sociale. Il n’y a rien à redire, elle est très élevée et beaucoup de Français ou des expatriés décident de rester en France justement pour la sécurité sociale.

C’est vrai que les impôts sont chers et que le coût de la vie est également très élevé, mais c’est ce qui permet au gouvernement de donner une couverture sociale à tous les Français. Il y a également des sociétés de secours mutuel pour aider les personnes qui se trouvent dans différentes situations. Voyons tout d’abord quelle est l’histoire de la sécurité sociale.

L’histoire de la sécurité sociale

En ce qui concerne les caisses-maladies, elles font partie des aides les plus importantes par rapport à la politique sociale. Son histoire débute vers le 19ème siècle. Ce sont des entrepreneurs avec des associations ainsi que les autorités d’antan qui mettent en place de nombreuses caisses de secours pour la sécurité sociale. Certes, elles ne sont pas encore très importantes et ne sont pas encore capables d’intervenir en cas de décès ou de maladie.

C’est à partir des années 1860 que les caisses se multiplient et les membres de même. Finalement, vers la fin du 19ème siècle, ces caisses de sécurité sociale sont diversifiées et plus opérationnelles.

Les sociétés de secours mutuel

Pour les chômeurs, pour les familles monoparentales, pour les maladies ou encore pour ce qui ont un revenu annuel très faible, différentes sociétés de secours mutuel sont mises en place pour apporter des aides pratiques. Il y a quelques mois, le budget pour l’an prochain concernant la sécurité sociale à été révisée. Cela provoque de grands changements positifs mais aussi négatifs. Les Français devront s’adapter aux nouvelles dispositions qui vont être appliquées à partir de l’an prochain.